Mangeuse d’hommes.

Et une petite image pour l’histoire de Blandine !

Candy Nap bis

Encore un petit jeu d’écriture pour le plaisir ! Promis, après, je retourne à ce que je sais faire et j’abandonne la plume pour reprendre ma tablette graphique. =) Mais avant… Ecoutez tout de même l’étrange histoire de Blandine.

 Blandine était une mangeuse d’hommes. Une de ces jeunettes libertines au teint frais et au caractère joyeux, inspirant à ceux qui croisaient sa route par hasard toute une panoplie de sentiments contradictoires. Blandine était de celles que l’on admire ou que l’on déteste, que l’on désire, que l’on jalouse… Et n’était pas de celles que l’on oublie.

Ceux qu’elle avait charmés lui trouvaient dans les yeux quelque chose de magique, une beauté presque trop saisissante pour être réelle. Elle nourrissait les plus folles légendes. On disait qu’elle avait été envoyée par un esprit malin pour punir les humains du péché de gourmandise. Qu’il avait réussi à dérober chez un grand pâtissier la plus exquise friandise, et qu’il l’avait ensorcelée pour la changer en femme. Certains racontaient que ceux qui se laissaient prendre à ses filets ne la revoyaient jamais, qu’elle disparaissait sans laisser de trace, comme si elle s’était évaporée dans la brise matinale. On disait même que son corps était sucré et que ses lèvres avaient le goût du caramel…

Ce soir-là, en tout cas, Blandine était réelle. Elle déambulait dans l’appartement comme une nymphe, dégageant un halo de sensualité tout autour d’elle. Sa robe légère épousait gracieusement les courbes de son corps et dévoilait un décolleté appétissant. Difficile de ne pas répondre à l’appel. L’homme qu’elle avait choisi ne se lassait pas de la contempler. Le regard qu’elle posait sur lui n’avait rien d’amical, c’était un regard intense où brûlait l’étincelle du désir. Il n’avait jamais vu un tel regard. Mourant d’envie de caresser cette peau qui paraissait si douce, il s’approcha de Blandine et posa ses mains sur ses hanches.

Cette nuit, elle lui offrit ce que personne ne lui avait jamais donné. Lui fit découvrir un plaisir dont il aurait été à peine capable de concevoir l’existence… Elle grava sur son corps le souvenir inaltérable de cet instant de pure extase qui l’avait marqué à jamais. Au petit matin, Blandine n’était plus là mais elle avait laissé quelque chose sur la table de la cuisine. Un biscuit doré, posé à côté d’une feuille de papier pliée en quatre. A l’intérieur était écrit :

« Pour le petit déjeuner.

Tu me rappelles ?

Bisou »

Il sourit en réalisant que cette nuit n’était pas un rêve. Blandine n’avait rien d’une légende. Il l’avait touchée, il l’avait sentie. Et elle voulait le revoir… Elle n’allait certainement pas disparaître dans la brise matinale !

Il saisit le biscuit et mordit dedans avec plaisir. Il n’avait jamais rien mangé d’aussi bon ! Il était croustillant et avait goût de caramel, comme les lèvres de Blandine. Pourtant, en savourant la dernière miette, il sentit quelque chose d’étrange lui chatouiller le palais. Il porta la main à sa bouche et, stupéfait, en sortit un long fil d’or ondulé. C’était un cheveu de Blandine.

________________________________

Et voilà la liste des mots !

friandise – sucré – dérober – bisou – amical – caramel – croustillant – appétissant

Advertisements

22 réflexions sur “Mangeuse d’hommes.

    1. Eh oui, l’idée ce serait que le matin elle se change en friandise pour tenter ses amants, et si par malheur ils succombent à leur gourmandise elle disparaît à jamais (pour se trouver une nouvelle victime?) ! Ou quelque chose dans ce goût là…

  1. ah ah je ne voyais pas du tout la fin comme dit MCL (peut être ai je été influencé par le titre 😉 C’est elle qui mange les hommes pas l’inverse 😉
    j’aime bien quand il y a plusieurs interprétations possibles 😉

  2. « Encore un petit jeu d’écriture pour le plaisir ! Promis, après, je retourne à ce que je sais faire et j’abandonne la plume pour reprendre ma tablette graphique. =) »

    Je me souviens d’une période où tu maniais parfaitement la langue française… Et ça n’a pas changé, à ce que je vois. On retrouve toujours une musicalité dans tes textes, enfin, c’est le sentiment que j’en ai toujours eu.

    Le jeux des trois mots serait-il devenu le jeux des mots tout court ?

    1. C’est vrai qu’il y a un moment j’écrivais vraiment beaucoup. Mais c’est passé petit à petit. Là j’avais envie de me remettre dans le bain pendant quelques jours et c’était chouette =) Eh oui, on dirait que c’est le jeu des mots… Enfin c’est sur le blog d’Olivia : http://desirdhistoires.wordpress.com/2013/10/04/la-raison-gourmande/ elle propose des petits défis d’écriture. Et toi ?! Je crois me souvenir que tu t’en sortais très bien aussi ? Tu as encore un blog quelque part ?

      1. Je vais donc aller lire le blog d’Olivia et voir si elle m’inspire, merci pour le lien ! 🙂
        Moi ? Oh, non. Je n’écris plus depuis… Enfin, il y a bien quelques mots qui s’échappent de temps en temps et qui forment un texte mais je n’ai aucun endroit où je les expose. Je suis plutôt discret sur la Toile et ils sont pour la plupart adressés à une personne précise, sur l’instant.

        En tout cas, en plus d’écrire de jolis textes, tu dessines vraiment très bien (j’ai souvenir que c’était également le cas, avant, mais tu pestais parfois contre des petits détails… ça t’arrive encore ?).

        Si le cœur t’en dit, n’hésite pas à m’écrire un mail pour me parler de toi, ce que tu deviens, bref, pour échanger… ça me fera plaisir !

  3. Je suis fan, véritablement ! aussi court soit-il, le texte raconte une histoire et j’aime beaucoup la subtilité et la délicatesse de tes phrases.

    (Je ne savais pas que tu avais arrêté d’écrire, c’est dommage ! déjà plus jeune tu faisais des merveilles. En mémoire j’ai encore « sallylovehorse » et tous les textes que tu y mettais plus ou moins en tête, ils étaient déjà excellents !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s