Victims, don’t feel guilty !

Féminisme aplat

Extraits d’un article intéressant sur la question :

S’il existait des conseils « garantis » pour prévenir l’agression sexuelle, ils comprendraient ce qui suit :

  • Éviter de chercher à contrôler le comportement des gens en mettant de la drogue dans leur verre ;
  • Éviter de faire semblant qu’on est un ami généreux pour gagner la confiance des gens et ensuite les agresser ;
  • Ne pas agresser les gens dont la voiture est en panne lorsque l’on s’arrête sur le bord de la route pour les aider.
  • Etc., etc. …

(Et pas, comme on l’entend trop souvent (!!!) « Porter des robes plus longues », « Ne pas mettre de talons hauts », « Se maquiller moins », « Boire moins », « Ne pas rentrer seule », etc., etc. …)

Nous aimons penser qu’il arrive seulement de mauvaises choses aux mauvaises personnes et que si nous suivons « les règles », nous serons sans danger. Cela tient davantage de la superstition que de la prévention. […]

En fin de compte, la culpabilisation des victimes attribue [aux femmes] la responsabilité de s’assurer qu’elles ne seront pas agressées [et leur fait comprendre que si c’est arrivé, c’est qu’elles n’avaient pas tout fait pour empêcher ça].

Ce ne sont pas les femmes qui sont victimes d’agressions sexuelles qui ont un problème.

Ce sont les hommes qui les agressent.

Advertisements

2 réflexions sur “Victims, don’t feel guilty !

  1. Voila, la typiquement.
    QUI dit des trucs pareils?
    Peut être dans des milieux pas éduqués. Certainement même. Je suis même absolument convaincue que ce strip reflète une réalité hyper répandue.
    Je vis dans une petite élite. J’en suis consciente. Ne pas entendre ça c’est être une exception je le sais.
    Mais là ce qui me rend perplexe c’est que spontanément, je croirais que l’auteure (vous donc), vis dans la même petite élite que moi et donc n’entends pas non plus ce genre de choses. Vous les entendez? Ou vous rapportez des vérités générales (ce qui est tout aussi louable hein).

    1. Oui, je pensais comme vous avant que ça ne m’arrive personnellement, mais ce que je raconte dans ce strip est une histoire vraie, ce sont des choses qu’on m’a vraiment dites (et encore on m’en a dit de plus dures). C’est ce qui m’a rendu féministe, d’ailleurs, il me semble.
      Les personnes qui m’ont dit ça vivent aussi dans une petite élite, la mienne (et j’imagine la vôtre ?). Le mec qui m’a sorti ce genre de propos avait fait sa prépa au lycée Saint Louis, par exemple.
      Ce genre de réflexes ne sont pas des propos argumentés ou sensés, ce sont des réactions de défense, ce que je développe mieux dans mon article plus récent sur le victim-blaming.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s